Histoires tragiques

Mémoire de Malte 1914-1918

Articles et infos

Retrouvez des informations relatives à la première guerre mondiale et sur le centenaire dans la revue "Bonj(o)u(r) d'avril 2014 éditée par l'ambassade de France à Malte.

Entretien exclusif avec M. Antonio Espinosa Rodriguez sur Malte pendant la Première Guerre mondiale.

Revue à télécharger ici : http://www.ambafrance-mt.org/Avril-2014-Bonj-o-u-r-le-news

 

Histoires tragiques de quelques navires liés au décés de nos soldats

PREMIERE GUERRE MONDIALE

 

 

 

 

rédigé par Patrice LANOUE,

ambassade de France à Malte (Mise à jour novembre 2015)

 

sources et liens internet:

Mémorialgenweb

Navire de la grande guerre

Forum 14-18

 

 

Histoire des principaux navires français torpillés et/ou coulés à Malte

et dans les environs

 

le BASQUE - le JEAN-BART - le SONTAY - l'AUSTRALIEN

le POLYNESIEN - le SAINT-LAURENT

 

&

les 111 militaires décédés et inhumés à Malte dans les cimetières de

BIGHI à KALKARA

TURC à MARSA

ADDOLARATA à PAOLA

TA'BRAXIA à PIETA

 

Cuirassé JEAN BART

 

Jean bart mn

 

Chantier :  Lorient
Commencé : 15.11.1910
Mis à flot : 22.09.1911 - Terminé : 1913
En service : 15.06.1913 - Retiré : 27.11.1942                          
Caractéristiques :  23 400 t ; 30 000 cv ; 164,9 x 27 x 9 m ; 20 nds ; 24 chaudières Belleville ; 4 hélices ; 1 150 h.
Armement : XII de 305 + XXII de 138 + 4 TLT.
 
Observations :
07.08.1914 : conduit en Russie M. Raymond Poincaré, Président de la République (Cronstadt, Stockholm)
21.12.1914 : torpillé par le sous-marin autrichien U 12 dans le canal d’Otrante
26.12.1914 : rallie Malte pour y être réparé
1918 : 1ère escadre à Corfou
1919 : voyage en Mer Noire, Constantinople, Odessa
12-21.04.1919 : l’équipage d’influence communiste et anarchisante, se mutine à Sébastopol avec celui du France
1920 : en escadre à Toulon
1935 : affecté à la division d’instruction, école des torpilleurs et des électriciens
24.06.1936 : prend le nom d’Océan
27.11.1942 : saisi intact par les Allemands à Toulon
15.03.1944 : utilisé pour des essais d’explosifs
14.12.1945 : condamné. Superstructures et blindage enlevés pour faciliter son renflouement
1945 : renfloué par la DCAN
1946 : démoli à Brégaillon.

 

CITATION

Le cuirassé JEAN BART, commandé par le Capitaine de Vaisseau BARTHES, appartenait à la 1ère Armée navale. Il a été frappé par une torpille le 21 décembre 1914.

Texte de la citation à l’Ordre de l’Armée (Journal officiel du 6 août 1915)

« Le cuirassé JEAN BART : pour la belle attitude et le sang-froid de tous, Commandant, état-major et équipage, lorsque ce navire a été frappé par une torpille, le 21 décembre 1914. Le calme avec lequel chacun est allé à son poste, l’intelligence des ordres donnés et la promptitude avec laquelle ils ont été exécutés ont grandement contribué à conserver à la flotte une de ses plus puissantes unités de combat ».

Rapport du Capitaine de Vaisseau BARTHES au Vice-amiral BOUE de LAPEYRERE, Commandant en chef de l’Armée navale.

 

 

 

POLYNESIEN

Croiseur auxiliaire de type Australien (1915 - 1918)

 

Polynesien mm 1w

    

Chantier :     
La Ciotat  
Mis à flot : 18.04.1890, en présence de Sadi Carnot, président de la République        
En service : 1915      
Retiré : 10.08.1918        
Caractéristiques : 10 300 t ; 7 500 cv ; 6 659 tjb ; 5 060 tpl ; 152,5 x 15,1 m ; 1 machine à vapeur alternative chauffée par 12 chaudières à charbon  ; 17,5 nds ; 2 cheminées ; 172 passagers en 1ères, 71 en secondes, 109 en troisièmes, 234 rationnaires  
Armement : VIII de 140 + 10 Crv (Canon révolver)
       
Observations :              
1890 : paquebot des Messageries Maritimes, sisterships : AUSTRALIEN, ARMAND BEHIC et VILLE DE LA CIOTAT  
1891 : affecté à la ligne d'Australie  
1903 : affecté à la ligne d'Extrême Orient puis l'Extrême Orient à partir de 1903, peint en blanc de 1895 à 1905
1914 : assure à nouveau la ligne d'Australie et Nouvelle Calédonie, réquisitionné par les services postaux
1915 : réquisitionné par la Marine française
10.08.1918 : torpillé devant Malte, à 7 milles de Grand Harbour, La Valette par le sous-marin UC 22 (OL Eberhard Weichold).

 

 

Les faits :

Second d’une série de quatre paquebots (AUSTALIEN, POYNESIEN, AMAND BEHIC, VILLE DE LA CIOTAT) avec deux cheminées, gréés en trois mâts barque puis avec trois mâts à pible, prévus pour être transformés en croiseurs auxiliaires, construits à La Ciotat sur les plans de Risbec. Destiné à la ligne d’Australie pour faire face à la concurrence du quatuor des "Jubilee Ships" de P & O (VICTORIA, BRITANNIA, ARCADIA et OCEANIA). Premier départ de Marseille le 3 janvier 1891. Coque repeinte en blanc en 1903 pour son affectation à la ligne d’Extrême Orient. Le 14 septembre 1903 est drossé sur la digue des Pierres Plates contre le Fort Saint Jean à Marseille, suite à une erreur de manœuvre. Remis à flot le 18 après destruction à l’explosif du fonds rocheux sur lequel il est passé. Remis en service le 29 novembre après réparations. Réquisitionné en août 1914 pour assurer les services postaux, repeint en gris. Le 10 août 1918 se rendant à Salonique avec une escale à Malte pour se ravitailler en charbon est victime à 8h35 d’une torpille lancée ou d’une mine mouillée par le sous marin allemand UC 22 dans le chenal de sécurité conduisant à Malte. Atteint dans les soutes à charbon à bâbord, mais restant à flot, le commandant demande l’assistance de remorqueurs qui arrivent vers 10h45, mais le navire sombre à 11h05 faisant 19 victimes dont 11 membres d’équipage en quasi totalité en service aux machines (499 rescapés).

    
Il n'y a « heureusement » qu'une vingtaine de morts :

 

Les morts à bord du navire mais qui seraient disparus en mer :

Isidore TROTOBAS 3ème maître d'hôtel,

Joseph CARMAGNOLE 1er chauffeur,

Ali AKBACH chauffeur indien,

Azid ALLE chauffeur indien,

ALLEOOLLAA chauffeur indien,

Ossol HODIN soutier indien,

SAM MEAH chauffeur indien,

Mosseleh MEAH soutier indien,

( et 6 passagers civils sont également décédés)  
 

L'épave repose aujourd'hui à Malte à environ 7 milles nautiques de l'entrée de Grand Harbour dans des fonds sablonneux de 60 mètres de profondeurs.

 

 

 

 

 

 


AUSTRALIEN

Croiseur auxiliaire type Australien (1915-1916)    

 

Australien 
Chantier :    
La Ciotat      
Mis à flot : 25.05.1889      
En service : 24.02.1915      
Retiré : 01.07.1916      
Caractéristiques : 6 570 t ; 7 500 cv ; 152,5 x 15,1 m  
Armement : VIII de 140 + 10 Crv  
   
Observations :  
1889 : paquebot des Messageries Maritimes  
27.09.1903 : échoué sur l'île Umashima  
1914 : réquisitionné par les services postaux  
24.02.1915 : réquisitionné à Marseille      
04.1915 : Dardanelles    
1916 : transport de soldats serbes de Corfou à Salonique    
Le 19.07.1918, effectue un voyage en convoi de Marseille à Port Saïd escorté par un sloop anglais et 4 destroyers japonnais.

20.07.1918 : torpillé par le sous-marin UC 54 (détroit de Messine ?) prend feu et coule le lendemain à 6h30 au large de Malte après avoir flotté 13 heures, faisant 64 victimes (45 passagers et 19 membres de l’équipage).    

 

 

 

SONTAY

Transport auxiliaire (1916 -1917)        

 

Sontay mm 1w

Chantier :          
La Ciotat          
Mis à flot : 01.12.1907          
En service : 03.1916      
Retiré : 16.04.1917          
Caractéristiques : 12 000 t ; 3 300 cv ; 141,4 x 16 m            
         
Observations :    
1907 : Paquebot des Messageries Maritimes        
03.1916 : réquisitionné à Saigon, transport de soldats russes de Dalny à Marseille, transport de troupes en Méditerranée        
16.04.1917 : torpillé par le sous-marin allemand UC 33 au large de Malte et de la Tunisie  
 

 


BASQUE

 

Transport auxiliaire (1915-1919)      

 

Basque mm

Chantier :      

 

 Harland & Wolf Ltd, Belfast, Irlande      
Mis à flot : 1892      
En service : 14.04.1915      
Retiré : 17.06.1919      
Caractéristiques : 7 000 t ; 2 200 cv ; 114 x 13,2 m  
    
Observations :         
1892 : cargo ANTISANA de la Pacific Steam Navigation Cie
1910 : acheté par les Messageries Maritimes, devient le BASQUE    
14.04.1915 : réquisitionné au Havre  
18.02.1918 : torpillé au large de Malte par le UB 52 après avoir quitté la rade de Saint Paul (Malte) à 16h00 reçoit une torpille par le travers de la cheminée à tribord vers 23h30, lancée par le sous-marin allemand. Restant à flot, mais évacué, un incendie se déclare vers 02h15 au niveau du château central. Le commandant et son équipage réfugiés à bord des chalutiers anglais JAMES CONNOR et ALEXANDER HILLS retournent à bord combattre l’incendie. Le navire est pris en remorque par les chalutiers puis par des remorqueurs qui le conduisent à Marsa Sirocco où il est échoué le 20 à 03h10. 10 victimes et 3 blessés dont deux graves sont à déplorer. Le 1er mars le navire est déséchoué et conduit à La Valette. Réparé provisoirement sur place, quitte Malte pour Marseillle le 8 décembre 1918 à la traîne du remorqueur SAMSON. Le commandant Charles Collignon et son second Achille Vidal sont cités à l’ordre de l’Armée et fait chevaliers de la Légion d’Honneur et un témoignage officiel de satisfaction adressé au navire.
12.1920 : reprend son service après remise en état sur la ligne du Levant  
1922 : désarmé  
11.1923 : vendu à la démolition en Italie avec son jumeau NORMAND (ex - SARMIENTO).

 

 

 

SOLDATS ENTERRES AU CIMETIERE DE BIGHI
 
DUMAS Fernand, matelot chauffeur du « BASQUE », décédé le 23 février 1918.
 
PERREAUX Jean, matelot chauffeur du « BASQUE », décédé le 19 février 1918 lors du torpillage de son bâtiment
 
SOLDATS ENTERRES AU CIMETIERE DE TA BRAXIA PIETA
 
BAKARY SAMBA, matelot chauffeur du « BASQUE », décédé en mer le 18 février 1918 lors du torpillage de son bâtiment
 
SOULIMAN SOKKOMA, dit SAMBA SIDIER, matelot chauffeur du « BASQUE », décédé lors du torpillage de ce bâtiment le 18 février 1918

 

D'autres marins sont décédés en mer et soit sont disparus, soit corps rapatrié en France

 


 

SAINT LAURENT

Navire auxiliaire (1916 – 1917)

 

Saint laurent cgt 1w


 
Chantier : N.C.
Mis à flot : 1905
En service : 31.08.1916
Retiré : 05.02.1917
Caractéristiques : 5 607 t.
 
Observations :
Cargo mixte de la Cie Générale Transatlantique, second de deux navires conçus pour le transport des émigrants. Sister-ship : HUDSON (1905)
05.1905 : mis en service sur la ligne du Mexique
02.1906 : est transféré sur la ligne de New York, alterne entre les 2 lignes en fonction des besoins
31.08.1916 – 05.02.1917 : réquisitionné  
05.02.1917 : prend feu et explose alors qu’il est immobilisé dans le port de Malte (semble-t-il dans la baie de SLIEMA). Afin d’éviter une autre explosion de sa cargaison de munitions et d'essence, il est remorqué au large et torpillé

05.02.1917 : déclaré définitivement coulé.

 

Circonstances :

Le St Laurent est parti de Marseille le 30 janvier 1917 en soirée a destination de Salonique en faisant une escale a Malte.

Ayant a son bord 381 passagers dont 246 militaires et 135 civils Grecs, 2300 tonnes de marchandises, 400 tonnes d'essence en cale, des projectiles chargés mais non amorcés dans le fond de la cale et 50 prisonniers soldats déserteurs se trouvaient a bord avec une escorte de 6 gendarmes .

Arrivé a Malte et mouillé dans le bassin du Lazaret le 3 février à 9 heures. Amarré a quai jusqu'au 5 février au  matin date du départ pour Salonique . A 7H 50 une violente explosion est suivi d'une deuxième très violente puis une colonne de flammes empêche toute approche par les secours. Le bateau disloqué, le pont arraché, l'incendie est très violent qui laisse beaucoup de victimes dont plusieurs sont jetés a la mer et portés disparus pour certains. Les autorités anglaises décidèrent de remorquer le navire au large et de le torpiller pour circonscrire l'incendie et éviter une formidable explosion (munitions en cale) .

 

16 soldats, marins et gendarme sont inhumés au cimetière de l'ADDOLORATA

BADOL, Aimé

BIJON , François

CERRITO, Jean Alphonse

CHAUVIN ou CHAUVIE, Paul Marius

COLOMBET, Constantin

COMPAIN, Martial

ERNOULT, Eugène

LAROCHE, Georges

MOUSNY, Oscar

PASTRE, Honoré

PUJOLLE, Jean-Marie

RAGUéNEZ, Edmond

SABARLY, Alphonse

TABOUL, Pierre

TOUPANCE, Joseph

VELAY, Léon

 

 

Date de dernière mise à jour : 09/02/2016

×