Soldats et marins français inhumés à Malte

Le mot de l'Ambassadeur

Son Excellence Madame Béatrice le Fraper du Hellen,

Ambassadeur de France à Malte

 

 

Bienvenue à tous sur le site des Marins et Soldats français inhumés à Malte.

La France commémore depuis 2014 le Centenaire de la Première Guerre mondiale. Ces cérémonies ne sont pas des marques de nostalgie ou de repli. Les commémorations constituent un moment de transmission. Elles sont, selon les termes du Chef de l'Etat, des "leçons de vie" pour les jeunes générations : la République a traversé des épreuves, en 1914-18, en 1939-45, et récemment elle a fait face aux attentats terroristes ; elle s’en est toujours relevée.  Ce sont des leçons parfois cruelles : la Grande Guerre, qui devait être "la dernière", a été suivie de la Shoah ; rien ne dit que "l'histoire ne se répète pas", tout est entre nos mains face aux haines.

Ces hommages aux anonymes de 1914-18, aux millions de morts, aux « gueules cassées », sont des messages de tolérance très actuels: ils sont rendus à toutes les victimes, quelles que soient leurs différences. En 1914-18, des jeunes de cinq continents sont morts sur les champs de bataille, 430 000 soldats de colonies, de l’Afrique à l’Asie du Sud, ont pris part à cette guerre lointaine, 72 nations ont perdu des enfants.

Ces temps de mémoire sont d'autant plus actuels que l’idéal européen est critiqué : se souvenir, c’est aussi rendre son dû à l’Union européenne, qui assure désormais la paix entre des pays qui se déchiraient.

Depuis 2014, l'Etat français s'est donné comme objectif d'aider les citoyens en quête d'information sur la Grande Guerre, pour construire des ponts entre histoires personnelles et histoire nationale. Associations, écoles, collectivités sont mobilisées. L'Ambassade de France à La Valette s’est jointe à ce mouvement, car la tragédie de 1914-18 a aussi laissé des traces à Malte, où furent soignés des milliers de blessés.

Le 11 novembre 2015, un hommage particulier a été rendu aux 101 soldats et marins français de la Première Guerre inhumés dans l'archipel maltais : le Président de la République François Hollande et la Présidente Marie Louise Coleira Preca ont inauguré une stèle au cimetière de l'Addolorata, en présence de jeunes citoyens français.

Aujourd'hui, 1er février 2016, grâce à l'enthousiasme notamment de notre webmestre Patrice Lanoue, nous mettons en ligne ce site, interactif : il peut recevoir vos récits, photographies et questions. Une attention particulière est réservée aux lieux. L’histoire s’incarne, à Malte, dans les épaves englouties dont celle du Saint Laurent, et dans les cimetières. Notre devoir est de préserver ces espaces.

Je voudrais, en conclusion, exprimer notre reconnaissance aux autorités et aux citoyens maltais, qui permettent à nos combattants de reposer, dignement, en terre amie.

Le webmestre

Patrice LANOUE Logo souvenir francais

Bonjour,

Je suis le major Patrice LANOUE, retraité de la gendarmerie, agent de sécurité à l'ambassade de France à Malte de janvier 2014 à décembre 2016.

Décoré, entre autres, de la médaille militaire et de la croix du combattant, je me suis intéressé aux marins et soldats français décédés et inhumés à Malte que nous honorons le 11 novembre de chaque année avec l'ambassadeur et les membres de la communauté française à Malte.

J'ai créé ce site pour y recenser, à ce jour, 101 soldats français décédés à Malte et dans ses environs lors de la grande guerre et 10 autres qui y sont morts postérieurement.

Vous trouverez des informations pratiques sur les sépultures de nos disparus, des fiches d'information ainsi que des photos de tombes et cimetières Maltais où ils ont été inhumés. Je vous invite à découvrir les navires français impliqués le plus souvent dans le décès de nos soldats.

Nous vous souhaitons une bonne visite et espérons que vous y trouverez des informations utiles.

Patrice LANOUE

Délégué Général du Souvenir Français à Malte

La dernière mise à jour de la liste complète est téchargeable sur le site de l'ambassade de France à Malte : http://www.ambafrance-mt.org/Marins-et-soldats-francais-inhumes-a-Malte

Un peu d'histoire

La situation de Malte pendant la Première Guerre mondiale découle de son appartenance à l'Empire britannique, depuis son annexion par le Royaume-Uni lors du traité de Paris de 1814. Le territoire participe ainsi à l'effort de guerre britannique, principalement sur le théâtre d'opération méditerranéen.

Malte offre ses ports comme protection aux navires de guerre des pays alliés. 24 000 Maltais servent au sein de l'armée britannique et 600 d'entre eux périssent. Ils son affectés au sein du bataillon maltais de travail (en anglais : Maltese Labour Battalion), et combattent en particulier à Gallipoli.

Malte ouvre aussi ses hôpitaux aux nombreux blessés qui sont débarqués par les navires en escale. Les soldats sont souvent blessés lors des torpillages en méditerranée par les sous-marins allemands nommés les U-Boat.  D'autres, malades, sont aussi débarqués pour y être soignés quand c'est encore possible.

Nombreux sont les soldats tués et disparus en mer entre 1914 et 1918. Les corps sont inhumés dans les nombreux cimetières Maltais, parfois rassemblés dans des carrés militaires.

Les 101 soldats et marins français tués lors de la Grande Guerre sont répartis sur 4 cimetières connus à nos jours :

ADDOLORATA - CAPPUCCINI - TA'BRAXIA et TURC pour les soldats de confession musulmane

Plus d'infos sur la première guerre mondiale à Malte :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Malte_pendant_la_Première_Guerre_mondiale#Historique

 

Vous êtes le 2398ème visiteur

Aujourd'hui

0 visiteurs - 0 pages vues

Total

2398 visiteurs - 8248 pages vues

Date de dernière mise à jour : 23/01/2017

×